.

Dix conseils avant d'acheter son appareil photo

X
  • -

  • Dix conseils avant d'acheter son appareil photo

    Dix conseils avant d'acheter son appareil photo

    Si les tiquettes sont plus prestigieuses les unes que les autres, comment se concentrer sur ce qui compte et laisser de ct le tape--l'oeil

    Capteurs : s'ils sont inverss, achetez !

    Omerta gnrale sur la taille et le type des capteurs, dont dpend pourtant essentiellement la qualit d'image. Et pour cause : ceux des compacts sont riquiquis. Des CDD d'1/2,3 pouces dont la trs grande majorit des appareils photo numriques d'entre et de milieu de gamme sont quips. Jusqu' peu, leur potentiel tait drastiquement limit, avec des rsultats proprement catastrophiques ds que la lumire manque.
    Mais les choses sont en train de changer. Initis par Sony la fin 2009 (avec ses Exmor R), les capteurs de compact inverss, parfois abusivement appels capteurs rtroclairs, s'amusent renverser le sens classique de l'assemblage d'un appareil photo pour glaner plus de lumire. Un petit tour de passe-passe (les photodiodes sont places avant et non plus aprs les transistors) qui permet, concrtement, d'absorber beaucoup, beaucoup plus de lumire ! A l'usage, on est surpris par la capacit de l'appareil photo prendre des clichs en intrieur sans flash, avec un niveau de dtail et de nettet inhabituel. Le gain en qualit est saisissant, mme sur des compacts 250 ou 300 . Dans la foule de Sony, Nikon, Fujifilm et Ricoh ont pris le relais.
    Notre avis : la rdaction est amoureuse du Sony WX1, qui offre des photos stupfiantes pour un compact moins de 300 . Ce miracle, c'est l'effet capteur invers , qui est en train de donner un gros coup de vieux la concurrence, y compris Panasonic avec ses best-sellers exemplaires, les TZ7, TZ8 et TZ10.


    Dfinition : 10 Mpix suffisent

    Aujourd'hui encore, le grand nombre de pixels est l'argument qui fait vendre les appareils photo destins au grand public. Mais en off, les constructeurs le savent bien : cette fuite en avant est absurde, et se traduit par des images de mauvaise qualit. La raison ? Pour caser un grand nombre de pixels sur un petit capteur, il faut diviser la taille des cellules qui reoivent la lumire. Et plus celles-ci sont petites, plus l'image a des risques d'tre mauvaise. Le nombre de mgapixels correspond, pour faire simple, la quantit d'informations que peut recueillir un capteur. Plus il est lev, plus l'image est dtaille, et les impressions en grand format aises. Mais leur nombre ne peut pas tre tendu indfiniment : sur un capteur de compact, trs petit, un nombre inconsidr de mgapixels se traduit paradoxalement par une dperdition en qualit. Et bien souvent, la monte en Mpix, comme les 14 Mpix rcemment arrivs sur les compacts d'entre de gamme, ne rpond qu' de tristes logiques mercantiles. Ils sont, tous simplement, viter.
    Seuls quelques compacts de moyenne gamme peuvent les grer. La solution passe en effet par un processeur numrique performant (mais il faut un test pour l'valuer), ou, plus simple, par des capteurs plus gros ou plus performants. Certains compacts, comme l'EX1 de Samsung, intgrent d'authentiques capteurs de rflex. Beaucoup plus larges, ils ne craignent pas la monte en Mpix. D'autres sont ce qu'on appelle un peu abusivement rtroclair , comme, on l'a vu, les capteurs Exmor R de Sony.
    Notre avis : sur un compact, 10 Mpix suffisent amplement. Sauf s'il bnficie d'un capteur rtroclair, auquel cas il peut supporter 14 Mpix.


    Sensibilit ISO : pas de miracle

    De jour, le regard humain fonctionne merveille. De nuit, la vue baisse, les dtails manquent, sauf quand, pass un petit temps, l'il s'adapte. Mais qu'une lumire s'allume soudain, et le voil aveugl ! Il en va de mme, grosso modo, pour un capteur d'appareil photo. En plein jour, tout va bien. Mais dans l'obscurit, les choses se gtent. Pour compte d'adaptation, le numrique a permis d'amliorer la sensibilit au niveau du processeur, et ainsi percevoir les dtails dans l'obscurit, en passant 400, 800, voire 1 600 ISO.
    Mais cette monte en ISO se paye : elle se fait au dtriment de la propret de l'image. Plus la sensibilit est leve, plus votre image sera lumineuse, mais plus elle sera bruite, c'est--dire pollue par plein de petits pixels bleutres et rougetres. L'argument est donc double tranchant. La monte en ISO est une possibilit, pas un gage de qualit. D'o une certaine mfiance avoir lorsque certains constructeurs promettent des 3 200 ou 4 800 ISO. A part avec des capteurs trs lumineux (cf. prcdemment), type inverss ou rflex, le rsultat sera... mdiocre.
    Notre avis : la monte en ISO est utile pour viter les flous sans mettre de flash. Mais rien ne remplace un appareil quip d'un bon capteur. Les Sony WX1 et HX5, par exemple.


    Zoom : tout dpend de la plage focale

    Le zoom est l'un des arguments la mode, et on le comprend. Premire chose vrifier : parle-t-on d'un zoom optique ou numrique ? Seul le premier mrite d'tre cit, le second consistant non pas voir plus loin, mais agrandir lectroniquement l'image, en grossissant les pixels au dtriment de la nettet. Seconde astuce : contrairement ce que l'on pourrait croire, deux zooms X10 n'ont pas forcment la mme porte. Tout dpend en fait du point de dpart du zoom, la position dite de grand-angle, qui varie considrablement d'un appareil l'autre. Explications.
    Pour exprimer la plage focale d'un appareil de manire simple et universelle, on recourt, par convention, aux quivalences employes avant le numrique. Sur une fiche produit, il faut donc chercher le grand-angle et le zoom exprims en quivalent 24 x 36 , quivalent 35 mm , ou encore quivalent argentique , trois dsignations diffrentes pour un mme systme de mesure. Dans 99 % des cas, deux valeurs sont indiques : elles correspondent au zoom au minimum et au maximum. Le premier chiffre oscille entre 24 et 35 mm. Plus il est bas, plus vous profiterez d'un angle large. Plus le second chiffre est lev, plus votre zoom a une longue porte : il peut aller de 70 mm 800 mm sur les bridges les plus ambitieux. Mais il est trs difficile de concilier ultra-grand-angle et ultra-zoom. En dfinitive, un 24-240 mm et un 35-350 mm correspondent donc tous deux un zoom x10, mais l'un est plus grand-angle, tandis que l'autre a un zoom qui permet de voir plus loin.
    Notre avis : les meilleurs compacts offrent des plages focales de 24 ou 26 mm en grand-angle et de 240 300 en zoom max. Ainsi le Panasonic TZ10 offre une superbe plage focale de 25-300 mm, soit un zoom x12 avec ultra-grand angle en position mini.


    Zoom : tout dpend de la plage focale

    Le zoom est l'un des arguments la mode, et on le comprend. Premire chose vrifier : parle-t-on d'un zoom optique ou numrique ? Seul le premier mrite d'tre cit, le second consistant non pas voir plus loin, mais agrandir lectroniquement l'image, en grossissant les pixels au dtriment de la nettet. Seconde astuce : contrairement ce que l'on pourrait croire, deux zooms X10 n'ont pas forcment la mme porte. Tout dpend en fait du point de dpart du zoom, la position dite de grand-angle, qui varie considrablement d'un appareil l'autre. Explications.
    Pour exprimer la plage focale d'un appareil de manire simple et universelle, on recourt, par convention, aux quivalences employes avant le numrique. Sur une fiche produit, il faut donc chercher le grand-angle et le zoom exprims en quivalent 24 x 36 , quivalent 35 mm , ou encore quivalent argentique , trois dsignations diffrentes pour un mme systme de mesure. Dans 99 % des cas, deux valeurs sont indiques : elles correspondent au zoom au minimum et au maximum. Le premier chiffre oscille entre 24 et 35 mm. Plus il est bas, plus vous profiterez d'un angle large. Plus le second chiffre est lev, plus votre zoom a une longue porte : il peut aller de 70 mm 800 mm sur les bridges les plus ambitieux. Mais il est trs difficile de concilier ultra-grand-angle et ultra-zoom. En dfinitive, un 24-240 mm et un 35-350 mm correspondent donc tous deux un zoom x10, mais l'un est plus grand-angle, tandis que l'autre a un zoom qui permet de voir plus loin.
    Notre avis : les meilleurs compacts offrent des plages focales de 24 ou 26 mm en grand-angle et de 240 300 en zoom max. Ainsi le Panasonic TZ10 offre une superbe plage focale de 25-300 mm, soit un zoom x12 avec ultra-grand angle en position mini.


    Ouverture : une donne trop souvent msestime

    Si vous regardez attentivement l'objectif d'un appareil photo, vous verrez inscrite sa plage focale (rarement exprime en quivalent argentique, malheureusement), et une suite de deux chiffres prcds d'un F/ ou d'un f/. Il s'agit de l'ouverture maximum du diaphragme zoom maximum et minimum. Son importance est capitale : elle dcide de la quantit de lumire qui peut passer et de la profondeur de champ de la photo.
    Concrtement, un premier chiffre bas (f/2,8, par exemple, ou f/2 ou encore mieux, f/1,8) permet, premier avantage, de prendre des photos dans des conditions de basse luminosit. Pour les allergiques au flash, c'est essentiel ! L'autre avantage est artistique : une faible profondeur de champ permet d'obtenir des effets de flou trs *****ncs l'arrire-plan. Par exemple, dans un portrait, le visage serait net, mais le champs de fleur derrire formerait un cadre un peu flou, doux et color.
    Notre avis : l'ouverture est rarement mise en avant sur les appareils photo compacts, mais certains modles descendent en dessous de f/3. Ct reflex, les focales fixes f/1,8, trs lumineuses et faciles fabriquer, sont souvent des objectifs peu chers qui mritent le dtour.


    Stabilisation : indispensable avec un gros zoom

    Ne sous-estimez pas son importance. Il s'agit d'un systme conu pour compenser les vibrations de l'appareil, notamment plein zoom, et ainsi viter les flous de bouger. A zoom gal, c'est lui qui fera la diffrence entre une image nette et une image floue. Plusieurs appareils proposent des pis-aller, comme la stabilisation lectronique, mais cette technique se traduit par une perte de qualit d'image.
    Mieux vaut privilgier la stabilisation mcanique, et notamment optique, galement appele OIS, dont les rsultats sont plus probants. Dans ce cas-l, c'est le capteur lui-mme qui amortit les vibrations. Gare aux bridges, qui affichent des performances affolantes (x24, x26, voire x30), mais qui sont inexploitables sans stabilisation optique intgre ou trpied. Fatalement, plus un zoom est important, plus l'instabilit de l'appareil provoque des images floues !
    Notre avis : si vous cherchez un appareil photo gros zoom (x8 et plus), vous seriez bien inspir d'opter pour un systme de stabilisation qui permette d'en profiter ! Une double stabilisation mcanique et numrique, comme sur le zoom x30 du Fuji HS10, est un plus prcieux l'usage.


    Ecrans : l'Amoled, on en rve

    Les crans tactiles se dveloppent vitesse grand V. Le concept est plus moderne, certes. Mais ne vous attendez pas retrouver la ractivit et la sensibilit de l'iPhone ou du HTC Desire, quips d'une dalle capacitive. Sur les compacts, la plupart des crans, quand ils sont tactiles, s'avrent rsistifs, autrement dit, trs peu sensibles. Les crans classiques gardent notre prfrence, pour l'instant. Reste voir leur rsolution et leur qualit.
    Les crans bas de gamme offrent une rsolution de 230 000 pixels. C'est faible, au point de ne pas pouvoir se faire une ide prcise des clichs pris. Quoi de plus rageant que d'effacer une photo russie, parce que sa restitution l'cran nous faisait croire qu'elle tait toute bruite ? On prfrera donc les crans de 400 000, voire de 900 000 pixels, plus fidles la qualit de vos photos. Ct taille, une diagonale suprieure ou gale trois pouces offre un confort optimal.
    Autre question, celle de la technologie employe. Bien souvent, les crans sont inexploitables en plein soleil, la faute aux reflets. A l'heure actuelle, un type de dalle permet d'obtenir un bien meilleur confort visuel, grce un contraste trs lev et un angle de vision large : l'Amoled. Initialement lanc pour couvrir les besoins des tlphones portables, ce type d'cran est malheureusement encore assez rare en photo, mais on commence le voir plus souvent.
    Notre avis : les meilleurs crans sont actuellement ceux de Samsung, qui a une longueur d'avance sur la technologie Amoled. Ainsi du futur WB650, avec son superbe cran trois pouces de 920 000 pouces.












    agrandir la photo






    La vido : des subtilits dures grer

    720p ou 1080p ? La monte en gamme des appareils photo voudrait faire croire que la Full HD, c'est mieux. Certes, condition d'en avoir l'utilit. Les fichiers en 1080p sont fatalement plus encombrants et plus lourds traiter. Seconde subtilit : le format d'encodage. Et l, c'est la jungle ! Aucune norme n'est unanimement reconnue, du coup, entre ce que les appareils photo revendiquent et la qualit finale, il existe un foss incalculable. Tout juste s'accorde-t-on dire que le format MJpeg mrite d'tre progressivement abandonn.
    Le Mpeg-4, qui se dveloppe de plus en plus, rencontre une multitude de formes diffrentes, fonction de la qualit de compression comme du container final. Actuellement, l'AVCHD Lite, une dclinaison du Mpeg-4 cre par Panasonic et Sony, utilisant le codec H.264, offre un trs bon compromis entre qualit d'encodage et taille du fichier jusqu' 720p et 30 images/seconde (au-del, il extrapole), mais pose certaines difficults pour tre lue. Difficile de s'y retrouver et d'en tirer des rgles gnrales.

    Notre avis : le Panasonic TZ7 et ses successeurs offrent aujourd'hui le mode vido le plus pratique, un mode AVCHD Lite ni trop lent, ni trop encombrant. Mais globalement, les constructeurs jouent du flou autour des modes vido.


    La connectique : gare aux mauvaises surprises

    Elle est, malheureusement, rarement indique sur les fiches produits. En soi, les exigences des photographes de loisir sont simples : de quoi facilement connecter son appareil ses autres machines (PC, tl...). Mfiance donc avec certains constructeurs, comme Olympus et Sony, qui ont longtemps boycott le format de carte le plus rpandu, les SD et SD HC. Heureusement, leurs modles rcents les prennent en charge, souvent pour des raisons pratiques (elles sont les plus indiques pour la vido HD). A noter que certains appareils acceptent les cartes SD XC. Encore trs onreuses et introuvables, elles sont amenes se dmocratiser, grce des capacits de stockage intressantes (de 64 Go 2 To).
    Autre point surveiller, mais il suffit pour cela d'examiner l'appareil de dmonstration en boutique : les cbles. Y a-t-il une sortie HDMI ? Mieux vaudrait, si vous souhaitez profiter de vos vidos HD directement sur votre tl ! Le cble USB est-il universel ou propritaire, comme souvent chez Sony ? Dans le dernier cas, mieux vaut ne pas le perdre, il sera plus dur (et coteux) remplacer.
    Notre avis : difficile d'liminer un appareil sur sa seule connectique. Mais il est prfrable d'viter les mauvaises surprises. Canon et Kodak offrent, traditionnellement, des entres et sorties normalises, l'inverse de Sony.

  • #2
    merci pour les conseils utiles

    1. 0 1.

    2,525, 26-09-2016 21:58.

    ...
    X