.

Discours d'une mre isralienne devant le Parlement Europen

X
  • -

  • Discours d'une mre isralienne devant le Parlement Europen

    Dr Nurit Peled-Elhanan est la maman de Smadar Elhanan, une fille de 13 ans tue en septembre 1997 lors d'un attentant suicide Jrusalem.


    Permettez-moi, tout d'abord, de vous remercier pour votre invitation cette journe. C'est toujours un honneur et un plaisir d'tre ici parmi vous, au sein du Parlement Europen.

    Toutefois, je dois avouer qu'il aurait t plus judicieux si vous aviez invit une femme Palestinienne ma place, car les femmes qui souffrent le plus dans mon pays sont les femmes Palestiniennes.

    C'est pourquoi je voudrais ddier mon discours Miriam R'aban et son poux Kamal de Bet Lahiya dans la Bande de Gaza, dont les cinq petits enfants avaient t tus par des soldats israliens alors qu'ils cueillaient des fraises dans la fraiseraie familiale.

    Evidemment, ce meurtre ne sera jamais jug. Lorsque j'ai demand aux organisateurs la raison pour laquelle une invitation n'a pas t adresse une femme Palestinienne, on m'a rpondu que cela risquerait de trop focaliser les discussions.

    J'ignore ce qu'est la violence non localise. Je sais par contre que le racisme et la discrimination, bien qu'ils soient des concepts thoriques et des phnomnes universels, ont toujours un impact local. La douleur, tout comme l'humiliation, l'abus sexuel, la torture, la mort et mme les cicatrices sont tous locaux.

    Cependant, il est quand mme dplorable de constater que la violence qu'exercent le gouvernement isralien et son arme sur les femmes Palestiniennes se soit rpandue travers tout le globe. En fait, la violence, quelle soit de l'tat ou de l'arme, collective ou individuelle est aujourd'hui le sort des femmes musulmanes, pas uniquement en Palestine, mais partout dans le monde ; dans chaque contre o le monde occidental mancip tend et impose son empreinte imprialiste. C'est une violence qui n'est presque jamais aborde et qui est passivement tolre par la plupart des personnes en Europe et au Etats-Unis. Tout cela parce que le soi-disant monde libre craint la matrice
    Musulmane.

    La Grande France, par exemple, dont la devise est Libert, Egalit, Fraternit a peur des petites filles voiles.

    De son ct, le Grand Isral craint la matrice Musulmane que ses ministres dsignent comme une menace dmographique.

    La toute-puissante Amrique et la Grande Bretagne sont en train de corrompre, respectivement, leurs citoyens en leur transmettant une peur aveugle l'gard des Musulmans. Ces derniers sont appels de tous les noms d'oiseaux et dcrits comme tant des ignobles, des primitifs, des sanguinaires en dehors du fait qu'ils soient anti-dmocratie, chauvins et producteurs en masse de futurs terroristes. Pourtant, les individus qui dtruisent le monde aujourd'hui ne sont pas Musulmans ; l'un d'entre eux est un fervent Chrtien, l'autre est Anglican et un troisime qui est juif non pratiquant.

    Je n'ai jamais fait l'exprience des souffrances subies chaque jour et chaque heure par les femmes Palestiniennes, et j'ignore la nature de la violence qui transforme la vie d'une femme en un enfer permanent. Ces femmes souffrent le martyre cause de la torture mentale et physique endure au quotidien. Elles sont prives de leurs droits humains les plus fondamentaux et du droit de chacun jouir d'une dignit et d'une intimit. En effet, n'importe quel moment de la journe, comme de la nuit, leurs maisons sont prises d'assaut et ces femmes, sous la menace de l'arme, sont forces de se dvtir, laisses nues devant des trangers et sous les yeux de leurs propres enfants. Ces femmes, dont les maisons sont dmolies, sont prives de tous moyens d'existence et d'une vie familiale normale. Tout cela ne fait pas partie de mon exprience personnelle. Cependant, je suis victime de la violence l'encontre des femmes dans la mesure o la violence contre les enfants n'est autre qu'une violence contre les mres.
    En effet, je considre les femmes Palestiniennes, Irakiennes et Afghanes comme mes soeurs car nous sommes toutes la merci des mmes criminels sans scrupule qui se sont autoproclams leaders du monde libre et mancip.

    Hlas, c'est au nom de cette libert et de cette mancipation qu'ils volent nos enfants.

    En outre, un vritable conditionnement et un lavage de cerveau intense ont aveugl les mres Israliennes, Amricaines, Italiennes et Britanniques. Elles ne peuvent plus raliser que les seules soeurs et allies qu'elles peuvent avoir dans ce monde sont les mres Musulmanes Palestiniennes, Irakiennes ou Afghanes, dont les enfants sont tus par les ntres, ou bien, choisissent de se faire exploser et de voler en morceaux en emportant notre progniture avec eux.

    Elles ont donc perdu la facult d'analyser puisque leur cerveau a t conditionn ou mme infect par des virus produits par les politiciens. Ces virus, bien que dissimuls sous plusieurs appellations glorieuses comme Dmocratie, Patriotisme, Dieu ou Patrie, sont en ralit identiques. Ainsi, ils dcoulent d'idologies fausses et errones visant enrichir les riches et donner le pouvoir aux puissants.

    C'est pourquoi, nous sommes toutes victimes d'une violence la fois mentale, psychologique et culturelle qui nous transforme en un groupe homogne constitu de mres endeuilles ou potentiellement endeuilles.

    Les mres occidentales, du fait de tous les enseignements qu'elles reoivent, sont persuades que leur matrice est un atout national alors que celle des Musulmanes n'est qu'une menace internationale. On leur a malheureusement enseign de ne jamais s'crier : Je l'ai mis au monde, je l'ai allait, il est moi et je n'accepterais jamais qu'il fasse partie de ceux dont la vie est ne vaut pas un sou, puisque moins prcieuse que le ptrole, et dont l'avenir ne vaut pas un morceau de terre .

    En fait, nous sommes toutes terrorises par une ducation qui envenime nos esprits et qui nous pousse croire que tout ce que nous pouvons faire est de prier pour que nos enfants retournent chez eux, ou bien de se montrer fires devant leurs corps sans vie.

    Nous avons toutes t, faut-il le souligner, leves de manire supporter en silence toutes ces preuves, contenir notre peur et notre frustration, soigner notre anxit avec le Prozac, mais ne jamais acclamer Mre Courage en public. Ne jamais tre une vritable maman juive, italienne ou irlandaise.

    Je suis une victime de la violence d'Etat. Mes droits naturels et civils en tant que mre ont t viols et continuent de l'tre car j'apprhende le jour o mon fils, ses 18 ans fts, me sera arrach et sera emmen loin de moi pour servir de pion entre les mains des criminels appels Sharon, Bush et Blair ainsi que leur clan des gnraux assoiffs de sang, de ptrole et de terre. Eu gard au monde dans lequel je vis, l'tat dans lequel je vis, au rgime auquel je suis soumise, je n'oserais srement pas proposer aux femmes Musulmanes des ides pour changer leurs vies. Je ne voudrais pas qu'elles se dvoilent la tte ou qu'elles adoptent une mthode diffrente pour lever leurs enfants.

    Je ne me permettrais pas de les conseiller vivement de btir et d'instaurer des Dmocraties suivant le modle occidental qui les mprise, elles et les leurs.

    Je voudrais seulement leur demander humblement d'accepter d'tre mes soeurs. Je voudrais leur avouer que je reste admirative devant leur persvrance et leur courage pour ne pas abandonner, pour continuer avoir des enfants et surtout, pour prserver une vie familiale empreinte de dignit en dpit des conditions de vie absurdes imposes par mon monde.

    Je voudrais galement leur assurer que la mme douleur qui nous dchire nous a unies car nous sommes toutes victimes de la mme violence, mme s'il faut reconnatre que leur souffrance surpasse la ntre puisque ce sont elles que mon gouvernement et son arme, financs par mes impts, maltraitent et malmnent.

    Par ailleurs, je tiens signaler que l'Islam en soi, comme le Judasme en soi et mme le Christianisme, ne constituent aucune menace pour moi. Par contre, la vritable menace mane de l'imprialisme amricain, de l'indiffrence et de la coopration europenne, du racisme isralien et de son systme d'occupation hostile. Et c'est le racisme, la propagande pdagogique et la xnophobie imprime dans les esprits qui incitent et amnent les soldats israliens, pour des prtendus motifs de scurit sommer les femmes Palestiniennes, sous la menace de l'arme, de se dshabiller sous les yeux de leurs enfants. C'est aussi l'extrme mpris et manque de respect et de considration qui conduit les soldats amricains violer des femmes Irakiennes. Les mmes raisons autorisent les geliers israliens enfermer des jeunes femmes dans des conditions des plus inhumaines et barbares, en l'absence d'un minimum d'hygine.

    Les femmes prisonnires sont prives d'lectricit pendant l'hiver, d'eau ou de matelas propres. Pire encore, elles sont spares de leurs bbs nourris au sein et de leurs petits enfants. Le supplice se poursuit pour ces femmes pour lesquelles le chemin de l'hpital est barr, celui de l'ducation bloqu, leurs terres confisques, leurs arbres dracins, et travailler leurs terres et champs leur est dsormais interdit.

    J'essaie de me mettre la place des femmes Palestiniennes, mais je peine les comprendre ou comprendre et sentir leur douleur. J'ignore aussi combien j'aurais survcu une telle humiliation et un tel irrespect de la part du monde entier.

    Par contre, ce dont je suis entirement consciente est que la voix des mres t trs longtemps touffe dans cette plante dvaste par la guerre. Comment peut-on our et tmoigner des pleurs des mres si elles ne sont pas invites des forums internationaux comme celui d'aujourd'hui ?
    Mme si tout ce que je possde n'est pas exhaustif, je demeure convaincue, sans jamais l'oublier, que ces femmes sont mes soeurs et que mon devoir envers elles consiste pleurer pour elles, me battre pour elles. Il faudrait se rappeler que ces femmes perdent leurs enfants dans des fraiseraies ou sur des routes crasseuses prs des check-points. Sur le chemin de l'cole, ils sont cibls par les tirs de nos enfants qui ont t levs suivant le concept leur dictant que l'amour et la compassion sont lis la race et la religion.

    Devant toutes ces femmes et tous ces enfants trahis, je ne peux qu'apporter mon soutien tout en reprenant la question d'Anna Akhmatova (une autre femme ayant vcu sous un rgime de violence contre les femmes et les enfants) : Pourquoi est-ce que ce filet de sang dchire le ptale de ta joue ?

1. 0 1.

2,525, 26-09-2016 21:58.

...
X