.

bye les vacances

X
  • -

  • bye les vacances


    pour mes chres tudiantes:):)

    LES TYPES DE TEXTES

    1. LE TYPE DESCRIPTIF:
    - reprsenter des personnages, des objets, des lieux / importance des repres spatiaux / un certain statisme / de nombreux noms complts par des adjectifs qualificatifs, des complments du nom, des propositions subordonnes relatives / temps : frquemment l'imparfait .
    2. LE TYPE NARRATIF:
    - reprsenter des actions / nombreux verbes / un certain dynamisme / importance des repres temporels / temps : frquemment le pass simple.
    3. LE TYPE ARGUMENTATIF:
    - un raisonnement par lequel on cherche convaincre / persuasif ou polmique / thse(s), arguments, exemples.
    4. LE TYPE INFORMATIF:
    - fournir des donnes / renseigner : dates, lieux,vnements.
    5. LE TYPE EXPLICATIF:
    - claircir certaines donnes / chercher faire comprendre: dfinitions, explications.
    6. LE TYPE INJONCTIF:
    - imposer une opinion ou un comportement : ordres, instructions, conseils / frquence de l'impratif, du subjonctif.



    Les tons du texte

    1. LE TON COMIQUE:
    - le rire : l'humour / l'ironie.
    2. LE TON TRAGIQUE ( DRAMATIQUE ):
    - la mort.
    3. LE TON PATHETIQUE:
    - souffrances / tristesse.
    4. LE TON EUPHORIQUE:
    - bonheur / joie.
    5. LE TON LYRIQUE:
    - sentiments / nature / le Moi / une certaine musicalit / nombreuses images potiques.
    6. LE TON FANTASTIQUE:
    - imaginaire / extraordinaire.
    7. LE TON EPIQUE:
    - atmosphre de guerre, de batailles / vnements collectifs.

    LES PROCEDES D'ECRITURE

    A. LES FAITS STYLISTIQUES :
    1. DES IMAGES :

    - La comparaison
    - La terre est comme une orange.
    - La mtaphore
    - La lumire de l'esprit.
    - La personnification
    - L'arbre pleure.
    - L'allgorie
    - L'espoir le regarde.
    2. DES SUITES :
    - La rptition
    - Il a faim, faim, faim.
    - La redondance
    - Une personne calme et tranquille.
    - La gradation
    - Il est touch, il est bless, il est mort.
    - L'accumulation
    - Ils avanaient, combattaient, frappaient.
    - L'hyperbole
    - Je vous l'ai dit mille fois !
    - L'adjonction
    - Il prpare son pe et son courage.
    - L'anaphore
    - On a tu et le pre et la mre et les enfants
    3. DES OPPOSITIONS :
    - L'antithse
    - Il a gagn, mais il est triste.
    - L'antiphrase
    - Il a appris l'alphabet. C'est un grand gnie !


    B. LES PROCEDES GRAMMATICAUX :
    - Nature et fonction des mots
    - le nom / le verbe / l'adjectif / sujet / complment...

    C. LES PROCEDES LEXICAUX :
    - Le sens des mots
    - abstrait-concret / positif-ngatif / lexique de la sensation...

    D. LES MOYENS PHONETIQUES :
    - Les sons
    - allitration ( consonnes ) / assonance ( voyelles )

    E. LES MOYENS ORTHOGRAPHIQUES :
    - La forme des mots
    - minuscule / majuscule / italique / gras / parenthses / guillemets / soulign.

    VERSIFICATION

    Rimes riches :
    - comportant au moins l'cho de deux consonnes et d'un son voyelle.
    Rimes suffisantes :
    - un son voyelle et un son consonne se font cho.
    Rimes pauvres :
    - seul un son voyelle est en cho.
    Rimes plates :
    - disposition : a a b b
    Rimes embrasses :
    - disposition : a b b a
    Rimes croises :
    - disposition : a b a b

    LES GENRES LITTERAIRES

    1. LE ROMAN:
    - en prose : rcit + discours / rcit assez long / plusieurs personnages / plusieurs sujets.

    * LA NOUVELLE:
    - rcit assez court / sujet assez raliste / peu de personnages / un seul sujet.
    * LE CONTE:
    - rcit assez court / aventures imaginaires / peu de personnages / un seul sujet.
    * L'ESSAI:
    - un raisonnement ( philosophie / histoire / sociologie / sciences ...)
    2. LE THEATRE:
    - en prose ou en vers / monologue / indications scniques.

    * LA TRAGEDIE:
    - la mort.
    * LA COMEDIE:
    - le rire
    * LE DRAME:
    - un mlange de rire et tragique.
    3. LA POESIE:
    - en vers / parfois en prose / musicalit / nombreuses images potiques / vers rguliers ou irrguliers / vers : des syllabes ; une rime.
    c'est la rentre scolaire
    sigpic

  • #2
    suite du document
    LES COURANTS LITTERAIRES

    LE REALISME
    1.L'individu : - contradictions entre les rves et la ralit du hros problmatique.
    - FLAUBERT :
    Emma ne dormait pas. Elle rvait : au galop de quatre chevaux, elle tait emporte vers un pays nouveau. Les villes taient de marbre blanc.
    2.Le groupe : - contradictions sociales.
    - ZOLA :
    Deux annes s'coulrent pendant lesquelles les habitants de l'immeuble s'enfoncrent dans la misre. Dcembre apportait le chmage.

    LE ROMANTISME
    - Sentiments / Nature / Le Moi / Une certaine musicalit / Nombreuses images potiques.
    - LAMARTINE :
    Salut, bois couronns d'un reste de verdure,
    Feuillages jaunissants sur les gazons pars!
    Salut, derniers beaux jours! Le deuil de la nature
    Convient la douleur et plat mes regards.

    LE SYMBOLISME
    - Les lments de la ralit sont transforms en un univers de signes, de symboles.
    - BAUDELAIRE :
    Quand la terre est change en un cachot humide,
    O l'Esprance, comme une chauve-souris,
    S'en va battant les murs de son aile timide
    Et se cognant la tte des plafonds pourris.

    L'EXISTENTIALISME
    - Libert et responsabilit de l'tre humain.
    - SARTRE :
    Il y en a marre, finis les remords, les rserves, les restrictions. Personne n'est mon juge. Personne ne peut dcider pour moi. Il dcida sans remords, en connaissance de cause. Il s'approcha et se mit tirer debout. Mathieu tira, il tait libre!

    LA LITTERATURE ENGAGEE
    - L'crivain tmoin de son temps et messager du peuple.
    - ARAGON:
    Je veux montrer la foule et chaque homme en dtail
    Avec ce qui l'anime et qui le dsespre.
    Je veux montrer la foule immense divise
    La foule cloisonne comme en un cimetire.

    LE ROMAN NOUVEAU
    - Description minutieuse des objets, des geste, des mouvements.
    - ALAIN ROBBE-GRILLET:
    Il commena couper la tomate en petits cubes. La chair compacte d'un beau rouge et paisse entre une bande de peau luisante, et la loge o sont rangs les ppins jaunes, maintenus en place par une mince couche de gele verdtre le long d'un ronflement du coeur.

    LE NOUVEAU THEATRE
    - L'absurde / Dsintgration de l'intrigue et du discours.
    - IONESCO:
    - Jean : Aprs tout, les rhinocros sont des cratures comme nous qui ont droit la vie au mme titre que nous!
    - Brenger : A condition quelles ne dtruisent pas la ntre.
    - Jean : Tout de mme, nous avons notre morale nous!
    - Brenger : J'en ai assez de la morale.
    - Jean : Que mettriez-vous la place?
    - Brenger : La nature!

    LE SURREALISME
    - L'inconscient / L'extraordinaire.
    - ANDRE BRETON:
    Je vois l'aigle qui s'chappe de la tte
    Il tient dans ses serres le vent du souvenir
    Dans ses plumes passent les visages de mes amis
    Je te salue de la fort de la culture humaine
    O rdent de grandes lueurs tournoyantes
    De tes doigts part la sve des arbres.











    LA LECTURE METHODIQUE

    1. Utiliser le paratexte :
    - Le titre
    - l'auteur
    - la date
    - situer le texte dans l'ouvrage ...

    2. Nature du texte :
    - nombre et proportion des paragraphes
    - rcit - discours
    - prose - posie

    3. Le genre du texte :

    - Le roman ( rcit / nouvelle / essai ... )
    - Le thtre ( comdie / tragdie / drame ...)
    - La posie ( vers rguliers , irrguliers / forme ... )
    Dveloppement de ces notions :
    voir :
    Les genres littraires

    4. La situation d'nonciation :
    - o cela se passe-t-il ?
    - quand ?
    - combien de personnages ?
    - comment s'appellent-t-ils ?
    - que font-ils ?
    - que disent-ils ?
    - qui parle ?
    - qui ?

    5. Ide(s) principale(s) du texte.
    6. Structure du texte.
    7. Rfrences culturelles :
    - explicites / implicites
    - les registres de langue.

    8. Le type de texte :

    - Le type descriptif,
    - Le type narratif,
    - Le type argumentatif,
    - Le type explicatif,
    - Le type informatif,
    - Le type injonctif.
    Dveloppement de ces notions :
    voir :
    Les types de textes

    9. Le ton du texte :

    - Le ton comique,
    - Le ton dramatique ( tragique ),
    - Le ton euphorique,
    - Le ton pathtique,
    - Le ton lyrique,
    - Le ton fantastique,
    - Le ton pique.
    Dveloppement de ces notions :
    voir :
    Les tons des textes

    10. Les procds d'criture :

    - Les moyens lexicaux ,
    - Les moyens syntaxiques ,
    - Les moyens stylistiques ,
    - Les moyens phontiques ,
    - Les moyens orthographiques.
    Dveloppement de ces notions :
    voir :
    Les procds d'criture

    11. L'axe de lecture.
    12. La porte du texte
    - ressemblances ( tradition ) / diffrences ( originalit) avec d'autres textes antrieurs ou ultrieurs .
    13. Le courant littraire.

    - Ralisme / Romantisme / Symbolisme /
    Existensialisme / Littrature engage /
    Roman nouveau / Nouveau Thtre / Surralisme ...
    Dveloppement de ces notions :
    voir :
    Les courants littraires

    sigpic


    • #3
      suite du document
      LES TERMES D'ARTICULATION

      A. POUR CLASSER LES IDEES ET LES FAITS:
      Additionner , prciser l'ordre des lments:
      - Pour dbuter : - premirement / d'abord / tout d'abord / en premier lieu.
      - Pour les lments qui suivent : - en outre / de plus / par ailleurs / ensuite / d'une part... d'autre part / en second lieu .
      - Mettre en parallle : - galement / de mme / ainsi que / encore / aussi.
      - Pour terminer : - enfin / en dernier lieu / en somme.

      B. POUR DEVELOPPER UNE IDEE:
      Introduire :
      - une explication : - c'est--dire / en d'autres termes / car / c'est que .
      - un exemple : - ainsi / par exemple / notamment / comme / en particulier.
      - une preuve : - en effet / du fait de.
      - une incidente : - or.
      - un nouvel lment : - d'ailleurs / et puis / certes / bien que.

      C. POUR OPPOSER DES IDEES OU DES FAITS:
      - Marque une forte contradiction : - mais / en revanche / alors que / tandis que / au contraire / et non / bien que.
      - Rectifier : - en ralit / en vrit / en fait.
      - Marquer faiblement une opposition : - cependant / nanmoins / pourtant / toutefois.
      - Surenchrir ou attnuer : - voire / mme / du moins / tout au moins / tout le moins.

      D. POUR ETABLIR UNE RELATION DE :
      - Cause : - car / parce que / puisque / sous prtexte que / soit que ... soit que ... / non que ( + Subjonctif ) ... mais parce que / par peur de / faute de / grce .
      - Consquence : - donc / de sorte que / de faon que / tellement que / au point de / de manire / ainsi / en effet / par consquent / alors .
      - Opposition : - alors que / sauf que / mais / mme si ( + Indicatif ) / quand bien mme ( + Conditionnel ) / en revanche / au contraire / par contre.
      - Comparaison : - comme / autrement que / comme si / aussi ... que / moins... que / plus...plus... / ainsi que / de mme que / contrairement .
      - Concession : - bien que ( + Subjonctif ) / toutefois / nanmoins / cependant .
      - Condition : - si / au cas o ( + Conditionnel ) / moins que ( + Subjonctif ) / pourvu que ( + Subjonctif ).










      LES FONCTIONS DES TEXTES

      A. LE TEXTE DESCRIPTIF:
      1. LA FONCTION INFORMATIVE / DOCUMENTAIRE:
      - communiquer un savoir sur le rel / donner une image prcise et fidle d'un objet rel.
      2. LA FONCTION REALISTE:
      - renforcer par des dtails la vraisemblance d'une histoire.
      3. LA FONCTION SYMBOLIQUE:
      - les lments de la description sont choisis parce qu'ils signifient quelque chose au-del de l'objet dcrit.
      4. LA FONCTION POETIQUE:
      - importance des images potiques ( faits stylistiques ) / musicalit.
      5. LA FONCTION ARGUMENTATIVE:
      - la description peut servir de preuve pour convaincre.

      B. LE TEXTE NARRATIF:
      1. LA FONCTION INFORMATIVE / DOCUMENTAIRE:
      - rapporter des faits rels.
      2. LA FONCTION FICTIVE:
      - raconter des vnements imaginaires.
      3. LA FONCTION SYMBOLIQUE:
      - communiquer un message dont le sens doit tre interprt ( la fable , le mythe ).
      4. LA FONCTION POETIQUE:
      - importance des images potiques ( faits stylistiques ) / musicalit.
      5. LA FONCTION ARGUMENTATIVE:
      - le rcit peut servir d'exemple , de preuve pour convaincre.

      C. LE TEXTE ARGUMENTATIF:
      1. LA FONCTION PERSUASIVE:
      - l'auteur cherche convaincre le lecteur.
      2. LA FONCTION POLEMIQUE:
      - ridiculiser l'adversaire / empcher le lecteur de prendre l'adversaire au srieux.
      LES FONCTIONS DES PERSONNAGES

      LE SUJET :
      - qui accomplit l'action, qui poursuit un but.
      L'OBJET :
      - le but de l'action, ce que vise le sujet.
      L'ADJUVANT :
      - qui aide le sujet dans son action.
      L'OPPOSANT :
      - qui fait obstacle l'action du sujet.
      LE DESTINATEUR :
      - qui dtermine la tache du sujet, lui propose l'objet atteindre.
      LE DESTINATAIRE :
      - qui reoit l'objet et sanctionne le rsultat de l'action
      bonne chance qu'allah vous protge

      sigpic


      • #4
        merci bien soeur wamadat c'est une trs bonne initiative de ta part.tu ns as rappeler les jours de l'ecole et des etudes.allez les tudiantes d'anaqamaghribia encouragez_vs c'est le debut de l'anne scolaire et bonne chance tous.
        .
        .





        • #5
          [frame="3 80"]
          Merci
          [/frame]








          • #6


            sigpic

            1. 0 1.

            2,525, 26-09-2016 21:58.

            ...
            X